L'audit UX pour évaluer l'ergonomie d'un site web ...

Commencez à écrire ici ...

La création d’un site internet à elle seule ne suffit pas pour optimiser la visibilité sur les moteurs de recherche et augmenter le taux de conversion. De nombreux critères doivent être pris en considération à commencer par l’ergonomie. Mais qu’est-ce qu’on entend par site ergonomique ? Et surtout, comment savoir si votre site est ergonomique ? C’est là que l’audit UX entre en jeu. Ce dernier est une méthode d’inspection qui permet d’évoluer la performance de votre site à travers différents éléments. 

Audit UX, qu’est-ce que c’est ?

L’audit UX (User eXperience) est également connu sous les appellations : audit expérience utilisateur ou audit ergonomique. Il consiste à réaliser une analyse détaillée du système afin d’évaluer l’utilisabilité de l’interface utilisateur. En d’autres termes, on effectue différents types d’évaluations pour déterminer si le site web est assez interactif et s’il répond efficacement aux besoins et aux attentes des utilisateurs. La réalisation d’audit UX se fait à partir des normes ergonomiques prédéfinies. En outre, c’est à travers les analyses que les différents problèmes causant une mauvaise expérience utilisateur seront détectés. La capacité du système pourra être évaluée facilement permettant aux entreprises de définir les actions nécessaires pour optimiser la performance du site. 

Quels sont les objectifs d’un audit UX ? 

Il est bien de noter que l’audit ergonomique a toute son importance pour permettre aux internautes qui visitent votre site web de profiter d’une expérience utilisateur agréable. Par ailleurs, il existe divers éléments qui entravent l’ergonomie et la performance des interfaces comme les liens inaccessibles, le long chargement des pages, la complexité de la navigation, la mauvaise structuration des informations, le mauvais design, etc.

Un audit UX consiste à analyser tous ces éléments. En effet, cela vous permet de :
- comprendre les attentes des utilisateurs et d’adapter l’interface en fonction de cela ;
- identifier tous les éléments qui gênent et qui freinent l’ergonomie du système ;
- créer des produits et services qui conviennent aux besoins des utilisateurs et qui garantissent leur satisfaction ;
- optimiser la navigation pour la rendre plus simple et plus fluide ;
- réduire le taux de rebond et augmenter le taux de conversion.

La réalisation d’un audit UX se fait généralement en début de projet, mais vous pouvez aussi l’effectuer à tout moment selon vos besoins. Cela permet d’ailleurs de contrôler la performance du site, notamment de l’interface utilisateur. Vous pouvez aussi entreprendre un audit ergonomique pendant la refonte d’un site ou avant le lancement d’un nouveau projet. Cela permet de centrer les actions sur les éléments les plus importants.

Quelles sont les différentes étapes d’un audit UX ? 

Un audit UX prend en compte plusieurs critères lors de l’évaluation. Selon vos besoins et vos possibilités, vous pouvez le réaliser vous-même ou bien solliciter les services d’une agence audit UX. Dans tous les cas, l’inspection peut passer par différentes étapes : 

  • Vérification du contenu et du design du site 

Sachez que pour la plupart des moteurs de recherche, la qualité du contenu et du design occupe une place primordiale dans le positionnement d’un site internet. C’est pourquoi, lors d’un audit UX, l’analyse de ces éléments doit être faite en amont. Le contenu du site doit respecter les critères de référencement (bon choix de mots-clés, absence de fautes, textes pertinents, structure optimale, etc.). Le design quant à lui doit mettre à l’honneur le côté visuel de l’interface (bonne lisibilité, images et vidéos de qualité, etc.).

  • Analyse de la fluidité de la navigation

Pour profiter d’un système interactif, la navigation doit être simple, fluide et intuitive. En effet, l’utilisateur doit être satisfait de sa visite à travers les différents éléments de navigation : barre de recherche, boutons de CTA, liens hypertextes, menus, etc. Par ailleurs, l’interface doit être responsive, c'est-à -dire qu’elle doit s’adapter à toutes les résolutions d’écran (ordinateur, smartphone, tablette, etc.).

  • Déterminer les actions à réaliser pour optimiser l’interaction avec l’interface utilisateur

Une fois toutes les évaluations effectuées, l’agence peut facilement détecter les problèmes à résoudre. Les atouts de l’interface seront également identifiés. Un axe d’amélioration sera donc proposé afin de corriger les erreurs. Vous pouvez établir par la suite un plan d’action qui explique les optimisations à entreprendre selon le niveau de priorité.